La vie du club

Le rugby à dimension familiale

Robert LACAZE et André FAURE
Depuis deux ans le Racing Club MONTALBANAIS, est à deux têtes avec Robert LACAZE ex Vice- Président et André FAURE vice Président durant 10 ans et Ex Président du Club de BRESSOLS durant quelques vint six années. Crée en 1969, un jeune club donc, fort de quelques 350 licenciés dont 120 pour une école de rugby des plus dynamique et ses 12 éducateurs officient sur le terrain de BAGATELLE à MONTAUBAN qui connaîtra bientôt des transformations. Ce Racing Club Montalbanais, second club de rugby de MONTAUBAN évolue dans le plus pur monde Amateur avec un budget de 350.000 Euros qui n'a rien à voir avec son grand voisin centenaire de l'USM . On aurait pu croire '(pour les non initiés) que l'arrivée de ce second club provenait d'une scission avec ce dernier. Il n'en n'est rien comme le confirme "la mémoire" du club, André FAURE "Je n'y étais pas au départ mais je crois que ce sont des juniors la première année qui ont été à l'origine, et au fil des ans les séniors se sont accrochés , ça a suivi , mais au départ, le Racing est parti avec un groupe de copains" Être second Club de MONTAUBAN honneur ou handicap Robert LACAZE? "Je dirais que c'est plutôt un honneur parce que suivre les traces de l'USM qu'on aime beaucoup c'est quand même quelque chose d'important , ceci dit, c'est quand même grâce à nos joueurs qui ont su se hisser à un niveau important ( Fédérale 2) par rapport à l'historique du Racing Club Montalbanais et il est évident que nous pouvons avoir quelques prétentions fondées sur le recrutement réalisé cette année et on voudrait que l'ensemble soit cohérent et que les sponsors qui doivent nous suivre soient là aussi et qu'on puisse faire une grande fête du rugby à SAPIAC car pour nous c'est un grand honneur de jouer là-bas et continuer avec la formation des jeunes très importante dans ce club, la pérennité de celui-ci et nous avons un axe très important basé sur celle-ci." L'année qui vient de se terminer laisse t-elle quelques regrets? C'est André FAURE qui répond:" Oui un petit peu parce qu'on aurait pu effectivement jouer un tour de plus, on est passés à quelques millimètres de la qualification parce que je pense qu'on n'avait pas tout à fait pris conscience de nos qualités, nos entraîneurs nous l'ont confirmé donc à travers cela on a axé le recrutement sur des jeunes , la majorité de nos jeunes qui ont 22-23 ans vont aider à pérenniser notre club dans les mois qui viennent" Et les ambitions à court terme? " C'est la qualification , première des choses , il ne faut pas être trop prétentieux non plus , il faut se rendre compte de nos possibilités à tous les niveaux , nous sommes un petit club avec un budget de 350.000 euros, ce qui est peu ,mais on a surtout une très bonne ambiance, quelque chose de bâti" Que privilégie t-on? l'esprit ou le résultat sportif purement et simplement. Pour André FAURE c'est " l'esprit surtout et après le résultat sportif mais c'est d'abord l'esprit parce que c'est quand même un club famille, les jeunes se plaisent ici." L'USM fait-il un peu d'ombre à un second club à MONTAUBAN? Réponse unanime des coprésidents " Non, non, on le dit avec cœur, avec plaisir l'USM restera tout le temps l'USM c'est un club qui a sa place à MONTAUBAN qui est une vraie ville de rugby ; il nous tarde que ce club monte au niveau qu'il mérite et nous, nous resterons à notre place ce qui, à notre avis peut paraître tout à fait confortable. " Et pourquoi pas la Fédérale 1 d'ici quelque temps? " Il faut rester raisonnables, pas demain. On parle d'un proche avenir de maintien en Fédérale 2, de qualification et c'est déjà un gros gros travail, on veut que cette année soit celle de la construction de bases très solides". Si aujourd'hui nous vous offrons la photo des nouveaux joueurs (19) lors de notre prochaine édition nous vous en dirons un peu plus sur ces "nouveaux" et sur le Racing Club Montalbanais, toujours en compagnie des coprésidents, Robert LACAZE et André FAURE.